Torkanowsky recadréWerner Torkanowsky était né à Berlin en 1926. Sa famille avait émigré en Israël et il avait été élevé dans un kibboutz. Arrivé aux Etats-Unis en 1948 pour étudier le violon, il se tourna vers la direction d’orchestre et étudia avec Pierre Monteux. Il fit des débuts très remarqués au point d’être invité dès le début des années 60 par l’Orchestre Philharmonique de New York et par les autres grands orchestres américains. Il devint directeur musical de l’Orchestre de La Nouvelle Orléans en 1963 et le resta jusqu’en 1977. Eugene Istomin eut l’occasion d’y jouer sous sa direction. Il apprécia le musicien et se prit d’amitié pour l’homme. Lorsqu’il  assura la responsabilité artistique du Festival de Mexico qui célébrait en 1976 le centième anniversaire de la naissance de Casals, Istomin confia à Torkanowsky deux concerts à la tête du London Symphony Orchestra. Il se heurta avec véhémence à Ronald Wilford, le directeur du plus puissant bureau de concert de cette époque, CAMI, qui jugeait Torkanowsky pas assez sérieux et fiable pour mener une carrière de haut niveau. Il s’ensuivit une brouille préjudiciable pour Istomin qui, par ailleurs, dut reconnaître que Wilford avait raison. Trop obsédé par les femmes et par l’alcool, la carrière de Torkanowsky déclina, il dut se contenter de la direction d’un modeste orchestre provincial, l’Orchestre Symphonique de Bangor dans le Maine. Istomin lui conserva son amitié et vint jouer une dernière fois avec lui, en 1990, le Quatrième Concerto de Beethoven, deux ans avant sa mort.

Concerts

1961, 19 et 21 janvier. Ford Auditorium. Schumann, Concerto. Detroit Symphony Orchestra. Concert enregistré.
1990, 7 octobre. Maine Center for Arts. Beethoven, Concerto n° 4. Bangor Symphony Orchestra.

Les dates des concerts à La Nouvelle Orléans ne sont pas disponibles.

Document

Mozart, Symphonie concertante K. 364, finale. Isaac Stern, Yo-Yo Ma, Orchestre Symphonique de Bangor. 20 septembre 1986. Un des très rares enregistrements vidéo de Werner Tornakowski.