MaagPeter Maag, né à Saint-Gall en 1919 et mort à Vérone en 2001, était pour Istomin un ami de très longue date. Il était le petit neveu de Fritz Steinbach, éminent chef d’orchestre et grand ami de Brahms, qui avait été le professeur d’Adolf et de Fritz Busch. Peter Maag avait commencé sa carrière comme pianiste. Il avait joué le Quatrième Concerto de Beethoven sous la direction de Furtwängler, qui lui avait alors conseillé de se consacrer à la direction. Non qu’il se soit montré médiocre pianiste, mais parce que Furtwängler avait remarqué qu’il voulait sans cesse donner les départs à l’orchestre ! Il devint l’assistant de Furtwängler puis d’Ansermet.
Il fit surtout une grande carrière de chef d’opéra, qu’il interrompit pendant deux années (entre 1962 et 1964) lorsqu’il pensa que le succès lui avait fait perdre le contact avec le divin et avec la musique. Il se retira dans un monastère grec orthodoxe puis auprès de moines bouddhistes. Peter Maag ne se consacra prioritairement au concert qu’à la fin de sa vie, invitant dès lors Istomin très souvent. Lorsque Maag devint directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Berne et put décider de ses invitations de solistes, il demanda aussitôt à Eugene de venir jouer avec lui le Quatrième Concerto de Beethoven, mais ne lui suggéra pas pour autant de devenir chef d’orchestre…

Quelques concerts

1988, 8 & 9 septembre. Berne. Beethoven, Concerto n° 4. Orchestre Symph. de Berne.

1989, 7 & 8 octobre. Venise, Fenice. Beethoven. Concerto n° 3. Orchestre de la Fenice.

1990, 10 & 11 mai. Padoue. Mozart. Concerto n° 21. Orchestre de Chambre de la Vénétie.

Autres date indisponibles. Aucun enregistrement de concerto avec Istomin et Maag ne semble accessible.

Document

Mozart. Der Schauspieldirektor, ouverture. Orchestra della Svizzera Italiana. Peter Maag