Kletzki1Paul Kletzki (1900-1973) avait été un compositeur très prometteur, encouragé par Toscanini et par Furtwängler qui l’avait invité à diriger l’Orchestre Philharmonique de Berlin dès 1925. Obligé de fuir l’Allemagne nazie, puis l’Italie fasciste et l’URSS stalinienne, il s’installe en Suisse. Bouleversé par les horreurs de la Deuxième Guerre Mondiale, dans laquelle il a perdu une grande partie de sa famille, il lui faut renoncer à la composition et il décide de se consacrer uniquement à la direction. Naturalisé Suisse, il a l’honneur d’être choisi pour succéder à Ernest Ansermet à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande en 1967, année où il enregistre avec la Philharmonie Tchèque une intégrale des Symphonies de Beethoven très remarquée. Istomin avait fait sa connaissance en Amérique, lorsque Paul Kletzki fut directeur musical du Dallas Symphony de 1958 à 1961. Il le retrouva à deux reprises dans les années suivantes, à Montreux et à Paris, pour des concerts de haute volée. Paul Kletzki était un accompagnateur hors pair, son entente avec Istomin était naturelle. Chacun avait à cœur de laisser parler la musique…

Quelques concerts

1963, 10 septembre. Montreux. Beethoven, Concerto n° 4 & Triple Concerto (avec Stern et Rose). Philharmonie National de Varsovie. Concert enregistré.
1965, 11 mai. Théâtre des Champs Elysées. Brahms, Concerto n° 2. Orchestre National de l’ORTF. Concert enregistré.

Concerts avec le Dallas Symphony Orchestra : informations indisponibles.

Musique

BeethovenTriple Concerto en ut majeur op. 56 : premier mouvement. Eugene Istomin, piano. Isaac Stern, violon. Leonard Rose, violoncelle. Philharmonie Nationale de Varsovie. Paul Kletzki. Montreux, 10 septembre 1963