1925

Naissance à New York, le 26 novembre, de parents russes émigrés après la révolution.

1932

Commence sa formation avec Siloti, ancien élève de Liszt et grand animateur de la vie musicale de Saint-Pétersbourg.

1939

Entre au Curtis Institute dans la classe de Rudolf Serkin.

1943

Remporte les deux plus importants concours américains et fait ses débuts avec l’Orchestre de Philadelphie et avec l’Orchestre Philharmonique de New York.

1944 & 1945

Deux grandes tournées avec l’Orchestre de Chambre d’Adolf Busch. Premier disque ( Concerto en ré mineur BWV 1052 de Bach).

1946

Premier récital à Carnegie Hall.

1947

Rodzinski écrit à ses collègues (Koussevitsky, Monteux, Szell, Mitropoulos, Dorati) pour leur suggérer d’inviter un jeune pianiste de grand talent : Eugene Istomin. Donne de nombreux Community Concerts, sillonnant les Etats-Unis.

1948

Deux récitals à Carnegie Hall, en février et décembre. Long séjour en France et en Italie, pour son propre plaisir.

1950

Plus jeune participant au Festival de Prades. Passe tout l’été avec Casals.

1951

Séjour en Grèce. Nombreux enregistrements (Variations Haendel de Brahms), Concerto K. 449 de Mozart, cinq trios de Beethoven et de Schubert (avec Schneider et Casals).

1953

Prend la direction artistique du Festival de Prades. En décembre, joue successivement le Deuxième Concerto de Brahms à New York avec Szell, le Deuxième de Chopin à Detroit avec Paray et le Quatrième de Beethoven à Philadelphie avec Ormandy.

1954

Son récital à Londres est récompensé par le Prix du meilleur récital de la saison.

1955

Début d’une longue série de concerts avec l’Orchestre Symphonique de Boston et Munch. Premières tournées en Amérique du Sud et en Afrique du Sud. Enregistre pour Columbia l’intégrale des Nocturnes de Chopin.

1956

Première grande tournée en Asie (cinquante concerts). Organise une série de concerts pour Clara Haskil aux USA. Time Magazine lui consacre un portrait. Son enregistrement du Deuxième Concerto de Rachmaninov devient un best-seller (plus de 200 000 exemplaires).

1957

Participe au premier Festival Casals à Porto Rico. Passe tout l’été à Marlboro. Fait la couverture de Musical America.

1958

Enregistre le Concerto L’Empereur de Beethoven avec Ormandy.

1959

Enregistre le Concerto n° 1 de Tchaikovsky et le Concerto n° 2 de Chopin avec l’Orchestre de Philadephie et Ormandy.

1960

S’engage dans la campagne présidentielle pour soutenir Kennedy. Enregistre le Concerto de Schumann avec Bruno Walter. Conflit avec Columbia et annulation des enregistrements suivants.

1961

Se produit avec 12 orchestres américains. Lancement du Trio Istomin-Stern-Rose, en Israël et à Londres.

1962

Débuts du Trio aux USA (Metropolitan Museum, Carnegie Hall, Maison Blanche). Récital au Festival d’Athènes, au Théâtre d’Herod Atticus.

1963

Ambassadeur culturel de Kennedy au Moyen-Orient et en Bulgarie.

1964

Donne sept concerts avec le Philadephia Orchestra et six avec le Boston Symphony. Se mobilise pour Johnson et Humphrey contre Goldwater pour les élections présidentielles.

1965

Tournée en Russie et en Roumanie au printemps. Début de l’amitié avec le peintre Avigdor Arikha et avec Samuel Beckett. A la demande de Rubinstein, met la Symphonie Concertante de Szymanowski à son répertoire.

1966

Résidence d’été à Meadow Brooke avec l’Orchestre Symphonique de Detroit, le Trio et ses élèves (Pommier, Zukerman et Harrell).

1967

Après le coup d’état en Grèce, accueille son ami Manos Hadjidakis à New York. Honore le contrat signé pour deux concerts du Trio au Théâtre d’Hérode Atticus, mais refuse désormais de jouer en Grèce.

1968

Préside le Comité des Artistes et des Ecrivains qui soutient la candidature de Humphrey. Enregistre le Quatrième Concerto de Beethoven pour le vingt-cinquième anniversaire de ses débuts.

1969

Année riche en enregistrements : Schubert (Trio D. 929 et Sonate D. 850) ; Beethoven (musique de chambre) ; Ned Rorem, Mélodies.

1970

Année Beethoven. Le Trio Istomin-Stern-Rose donne l’intégrale de sa musique de chambre avec piano en quatre séries de huit concerts (à Londres, à Paris, en Suisse et à Carnegie Hall).

1971

Propose d’aller jouer en Chine. Malgré l’appui d’André Malraux, le Département d’Etat refuse. Le Trio inaugure le Kennedy Center, puis fait une tournée au Japon. Portrait dans le New York Times sous le titre : « Istomin: ‘I like to be alone’». Grammy Award pour l’intégrale des Trios de Beethoven.

1972

Série de concerts télévisés au Théâtre des Champs-Elysées avec l’Orchestre de Chambre de l’ORTF dirigé par Schneider.

1973

Récital triomphal à Chicago puis à Carnegie Hall.

1974

Accepte pour la première fois de jouer en Allemagne.

1975

Mariage avec Marta Casals le 15 février.

1976

Joue pour la première fois en Espagne, enfin libérée de Franco. Organise avec Marta les Journées Casals à Mexico.

1977

Improvise l’accompagnement de Luciano Pavarotti lors d’une soirée mondaine. Premiers concerts sous la direction de Rostropovitch.

1978

Donne près de cent concerts avec orchestre.

1979

Au lendemain du Traité de paix israélo-égyptien, donne un récital et des master-classes successivement au Caire et à Jérusalem. Devient le conseiller de Jovanovich, le président de la maison d’édition HBJ.

1980

Dernière tournée du Trio. Reprend le Concerto de Tchaikovsky pour le quatre-vingt-dixième anniversaire de Carnegie Hall. Supervise pour HBJ la réédition des oeuvres complètes de Joseph Conrad.

1981

A la demande de Rostropovitch, remplace Serkin pour le concert inaugural de Ronald Reagan le 18 janvier.

1982

Nombreux récitals, notamment à Londres (Queen Elizabeth Hall) et à Chicago (Orchestra Hall).

1983

Joue pour la première fois le Quatrième Concerto de Rachmaninov, avec Rostropovitch puis Zinman. Termine l’enregistrement des Sonates pour piano et violon de Beethoven avec Stern.

1984

Passe l’été à Marlboro. Achète le Steinway CD 18 qui avait appartenu à Horowitz et avec lequel il avait enregistré le Deuxième Concerto de Rachmaninov.

1985

Fait partie de la délégation américaine au Budapest Cultural Forum, et prend la défense de Vaclav Havel. Accepte la direction du Concours de l’Université du Maryland, auquel il donne le nom de William Kapell.

1986

Commande un prélude à Henri Dutilleux, Le Jeu des contraires.

1987

Longues tournées en Italie (en février et en octobre). Récital à Carnegie Hall le 9 mai.

1988

Début des grandes tournées à travers les USA pour apporter à nouveau de la musique vivante dans des villes désormais désertées par les circuits de concerts habituels. Deux séries de quarante concerts, avec un camion pour transporter ses propres pianos. En fin d’année, tournée au Japon, en Corée, à Taïwan et à Hong Kong.

1989

Suite des tournées avec le camion, ponctuées par des récitals au Kennedy Center et à Carnegie Hall.

1990

Participe au Festival Evian pour le soixante-dixième anniversaire de Stern, rejouant le Trio à l’Archiduc avec Stern et Rostropovitch. Organise un concert à la Juilliard School en hommage à Alexandre et Kyriena Siloti.

1991

Longues tournées à travers les Etats-Unis avec le camion. Participe au gala du Centenaire de Carnegie Hall. Récital Beethoven au Théâtre des Champs Elysées le 30 octobre. Enregistre en juin les Sonates n° 14, 21 et 31 de Beethoven

1992

Suite des tournées avec le camion. Participations au Festival d’Evian et de Porto Rico.

1993

Tournées avec le camion en janvier-février, avril et septembre. Récital au Théâtre des Champs-Elysées en hommage à Casals, à l’occasion du vingtième anniversaire de sa disparition.

1994

Dernière grande tournée avec le camion. Derniers concerts avec Rostropovitch et l’Orchestre National (au Kennedy Center et à Carnegie Hall), et avec l’Orchestre de Philadelphie.

1995

Enregistre en octobre les Concertos 21 & 24 de Mozart avec le Seattle Symphony sous la direction de Gerard Schwartz.

1996

Tournées en Europe (Espagne, Suisse, France, Italie, Pays-Bas). Joue pour la première fois, en présence du compositeur, le Prélude que Dutilleux lui a dédié.

1997

Présence fréquente en Europe (Italie, Angleterre, Pologne). Participe au Festival d’Evian pour le soixante-dizième anniversaire de Rostropovitch. Grave opération au pouce.

1998

Tournée en Italie, en France et en Espagne, à l’automne.

1999

Série de master-classes à la Manhattan School of Music.

2000

Est fait chevalier de la Légion d’honneur. Jubilé à New York pour son soixante-quinzième anniversaire, à l’initiative de Rostropovitch. Rend hommage à Paul Paray en enregistrant sa Fantaisie pour piano et orchestre.

2001

Inaugure le Musée Casals de Sant Salvador rénové, avec Rostropovitch et Caballé. En décembre, enregistre en vidéo le premier volet des Grandes Conversations en musique, consacré au piano.

2002

Révélation de son cancer du foie en mars. Poursuit la série des Grandes Conversations avec les compositeurs et les instrumentistes à cordes, puis, l’année suivante, avec les chefs d’orchestre.

2003

Meurt à Washington, le 10 octobre.