ivan@whoomi.com

/ivan@whoomi.com

About ivan@whoomi.com

This author has not yet filled in any details.
So far ivan@whoomi.com has created 139 blog entries.

1976

1976

Nombreux concerts en Europe (France, Pologne, Italie, Suisse, Allemagne, Portugal…). Joue pour la première fois en Espagne, enfin libérée de Franco. Partage son été entre les Etats-Unis (Porto Rico, Meadow Brooke, trois concerts au Hollywood Bowl…) et l’Europe (Lucerne, Prades…). Organise avec Marta les Journées Internationales Casals à Mexico pour le centième anniversaire de sa naissance. A la suggestion d’Horowitz, prépare les Variations sur un thème de Chopin de Rachmaninoff, qu’il ne jouera finalement jamais en public. Après être retourné chez CAMI l’année précédente, change à nouveau de management en signant avec ICM.

1977

1977

En février, tournée en Italie. En mars, récital au Kennedy Center. Improvise l’accompagnement de Luciano Pavarotti lors d’une soirée mondaine. Premiers concerts sous la direction de Rostropovitch, à Washington et à Carnegie Hall. Collaborations répétées avec Jerzy Semkow (Saint-Louis et Porto Rico) et Sergiu Comissiona (Pittsburgh et Baltimore). A l’automne, tournée aux Etats-Unis avec le Trio. Réédition par Columbia des Concertos de Chopin, Schumann et Tchaikovsky. Nouveaux projets d’enregistrement, bientôt abandonnés.

Marta et Eugene Istomin en 1976

1977

En février, tournée en Italie. En mars, récital au Kennedy Center. Improvise l’accompagnement de Luciano Pavarotti lors d’une soirée mondaine. Premiers concerts sous la direction de Rostropovitch, à Washington et à Carnegie Hall. Collaborations répétées avec Jerzy Semkow (Saint-Louis et Porto Rico) et Sergiu Comissiona (Pittsburgh et Baltimore). A l’automne, tournée aux Etats-Unis avec le Trio. Réédition par Columbia des Concertos de Chopin, Schumann et Tchaikovsky. Nouveaux projets d’enregistrement, bientôt abandonnés.

Marta et Eugene Istomin en 1976

1978

1978

En janvier, mort de Humphrey. Participe aux concerts d’hommage. Donne près de cent concerts avec orchestre, notamment avec Tennstedt (Detroit  Symphony, Israel Philharmonic), Dorati (National Symphony), Steinberg (Seattle), Comissiona (American Symphony), Rudel (Mostly Mozart Festival), Skrowaczewski (Minneapolis), Mehta (Los Angeles), Ehrling (Detroit Symphony),  Zinman (Rochester), Fleisher (Annapolis) Joo (Calgary), Eros (San Diego), Gamba (Winnipeg), etc. Retourne en Allemagne, et se rend pour la première fois en Autriche.

1978

En janvier, mort de Humphrey. Participe aux concerts d’hommage. Donne près de cent concerts avec orchestre, notamment avec Tennstedt (Detroit  Symphony, Israel Philharmonic), Dorati (National Symphony), Steinberg (Seattle), Comissiona (American Symphony), Rudel (Mostly Mozart Festival), Skrowaczewski (Minneapolis), Mehta (Los Angeles), Ehrling (Detroit Symphony),  Zinman (Rochester), Fleisher (Annapolis) Joo (Calgary), Eros (San Diego), Gamba (Winnipeg), etc. Retourne en Allemagne, et se rend pour la première fois en Autriche.

1979

1979

Après la signature du Traité de paix israélo-égyptien, donne des master-classes et des concerts au Caire et à Jérusalem. Tournées en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en France, en Amérique du Sud. Mort de sa mère le 13 août. Joue pour la Télévision Française la Sonate D. 850 de Schubert et les Variations Haendel de Brahms. Ultime enregistrement du Trio en juillet, le Trio op. 66 de Mendelssohn. Son amour des livres l’amène à devenir le conseiller de William Jovanovich, le président de la grande maison d’édition américaine HBJ.

Eugene et Marta Istomin encadrant William et Martha Jovanovitch

1979

Après la signature du Traité de paix israélo-égyptien, donne des master-classes et des concerts au Caire et à Jérusalem. Tournées en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en France, en Amérique du Sud. Mort de sa mère le 13 août. Joue pour la Télévision Française la Sonate D. 850 de Schubert et les Variations Haendel de Brahms. Ultime enregistrement du Trio en juillet, le Trio op. 66 de Mendelssohn. Son amour des livres l’amène à devenir le conseiller de William Jovanovich, le président de la grande maison d’édition américaine HBJ.

Eugene et Marta Istomin encadrant William et Martha Jovanovitch

1980

1980

Dernière tournée du Trio. Marta devient directrice artistique du Kennedy Center. Concerts avec Rostropovitch et le National Symphony, Dorati (Detroit Symphony et Royal Symphony), Mehta (New York Philharmonic) et Zukerman (English Chamber). Joue le Deuxième Concerto de Brahms avec l’Orchestre National de France sous la direction de Jean-Bernard Pommier. A la demande d’Ormandy, reprend pour le quatre-vingt-dixième anniversaire de Carnegie Hall le Concerto de Tchaikovsky, qu’il n’avait plus joué depuis 1962. Supervise la réédition des œuvres complètes de Joseph Conrad.

Eugene Ormandy et Eugene Istomin

1980

Dernière tournée du Trio. Marta devient directrice artistique du Kennedy Center. Concerts avec Rostropovitch et le National Symphony, Dorati (Detroit Symphony et Royal Symphony), Mehta (New York Philharmonic) et Zukerman (English Chamber). Joue le Deuxième Concerto de Brahms avec l’Orchestre National de France http://francepharm.net sous la direction de Jean-Bernard Pommier. A la demande d’Ormandy, reprend pour le quatre-vingt-dixième anniversaire de Carnegie Hall le Concerto de Tchaikovsky, qu’il n’avait plus joué depuis 1962. Supervise la réédition des œuvres complètes de Joseph Conrad.

Eugene Ormandy et Eugene Istomin

1981

1981

Très déçu de la défaite de Jimmy Carter, accepte cependant la proposition de  Rostropovitch de remplacer Serkin pour le concert inaugural de Reagan. Une année jalonnée de nombreuses interprétations du Concerto K. 467 de Mozart. Longue tournée en Europe au printemps. En juin, joue pour l’inauguration de l’Auditorium Pau Casals à Sant Salvador, situé en face de la maison de Casals, transformée en musée. Doit renoncer à réaliser une série de livres sur les Collections de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg à cause de la guerre en Afghanistan. Quitte New York pour Washington.

1981

Très déçu de la défaire de Jimmy Carter, accepte cependant la proposition de  Rostropovitch de remplacer Serkin pour le concert inaugural de Reagan. Une année jalonnée de nombreuses interprétations du Concerto K. 467 de Mozart. Longue tournée en Europe au printemps. En juin, joue pour l’inauguration de l’Auditorium Pau Casals à Sant Salvador, situé en face de la maison de Casals, transformée en musée. Doit renoncer à réaliser une série de livres sur les Collections de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg à cause de la guerre en Afghanistan. Quitte New York pour Washington.

1982

1982

Le Trio rend hommage à Abe Fortas, ancien juge de la Cour Suprême, mort en avril.  Nouveau programme de récital, donné notamment à Chicago (Orchestra Hall), à Londres (Queen Elizabeth Hall), à Stockholm… Concerts sous la direction de Rostropovitch (National Symphony), Mehta (Orchestre de Philadelphie), Bychkov (Buffalo Philharmonic)… Poursuite de l’enregistrement, commencé en 1969, des Sonates pour violon de Beethoven avec Isaac Stern (Sonates 2 à 6 et 8).

Marta et Eugene Istomin, à la fin des années 70

1982

Le Trio rend hommage à Abe Fortas, ancien juge de la Cour Suprême, mort en avril.  Nouveau programme de récital, donné notamment à Chicago (Orchestra Hall), à Londres (Queen Elizabeth Hall), à Stockholm… Concerts sous la direction de Rostropovitch (National Symphony), Mehta (Orchestre de Philadelphie), Bychkov (Buffalo Philharmonic)… Poursuite de l’enregistrement, commencé en 1969, des Sonates pour violon de Beethoven avec Isaac Stern (Sonates 2 à 6 et 8).

Marta et Eugene Istomin, à la fin des années 70

1983

1983

Nombreux concerts avec les orchestres américains : Rochester et National Symphony avec Zinman, Pittsburgh avec Mata, Minnesota avec Skrowaczewski). En mai, dernier concert avec Eugene Ormandy (Cinquième Concerto de Beethoven à Carnegie Hall avec le Philadelphia Orchestra). En septembre, joue pour la première fois le Quatrième Concerto de Rachmaninov (avec Rostropovitch et le National Symphony). Dernière apparition du Trio lors de la célébration du vingtième anniversaire de la mort de Kennedy. Termine l’enregistrement des Sonates pour piano et violon de Beethoven avec Isaac Stern (Sonates n° 9 & 10).

1983

Nombreux concerts avec les orchestres américains : Rochester et National Symphony avec Zinman, Pittsburgh avec Mata, Minnesota avec Skrowaczewski). En mai, dernier concert avec Eugene Ormandy (Cinquième Concerto de Beethoven à Carnegie Hall avec le Philadelphia Orchestra). En septembre, joue pour la première fois le Quatrième Concerto de Rachmaninov (avec Rostropovitch et le National Symphony). Dernière apparition du Trio lors de la célébration du vingtième anniversaire de la mort de Kennedy. Termine l’enregistrement des Sonates pour piano et violon de Beethoven avec Isaac Stern (Sonates n° 9 & 10).

1984

1984

Début d’année en Europe. Récital au Kennedy Center en mai. Passe l’été à Marlboro, après un concert au Hollywood Bowl avec Leonard Slatkin. Mort de Leonard Rose le 16 novembre 1984. Joue avec Isaac Stern lors du concert d’hommage à la Juilliard School. Achète le Steinway CD 18 qui avait http://francepharm.net/levitra.html appartenu à Horowitz et avec lequel il avait enregistré le Deuxième Concerto de Rachmaninoff. S’enthousiasme pour le triomphe des Detroit Tigers en Championnat et dans les World Series de baseball.

Eugene Istomin en tenue des Detroit Tigers

1984

Début d’année en Europe. Récital au Kennedy Center en mai. Passe l’été à Marlboro, après un concert au Hollywood Bowl avec Leonard Slatkin. Mort de Leonard Rose le 16 novembre 1984. Joue avec Isaac Stern lors du concert d’hommage à la Juilliard School. Achète le Steinway CD 18 qui avait appartenu à Horowitz et avec lequel il avait enregistré le Deuxième Concerto de Rachmaninoff. S’enthousiasme pour le triomphe des Detroit Tigers en Championnat et dans les World Series de baseball.

Eugene Istomin en tenue des Detroit Tigers

1985

1985

Fait partie de la délégation américaine au Budapest Cultural Forum en octobre et novembre, en compagnie notamment de la chorégraphe Trisha Brown et du dramaturge Edward Albee. Lutte contre l’interdiction à Prague de Catastrophe, une pièce de Beckett dédiée à Vaclav Havel. Passe une bonne partie de l’été à Marlboro. Accepte la direction du Festival et du Concours de piano de l’Université du Maryland, auquel il donne le nom de William Kapell. Publication de l’édition fac-similé de l’œuvre de Thomas Hardy qu’il a supervisée.

Samuel Beckett

1985

Fait partie de la délégation américaine au Budapest Cultural Forum en octobre et novembre, en compagnie notamment de la chorégraphe Trisha Brown et du dramaturge Edward Albee. Lutte contre l’interdiction à Prague de Catastrophe, une pièce de Beckett dédiée à Vaclav Havel. Passe une bonne http://francepharm.net/viagra.html partie de l’été à Marlboro. Accepte la direction du Festival et du Concours de piano de l’Université du Maryland, auquel il donne le nom de William Kapell. Publication de l’édition fac-similé de l’œuvre de Thomas Hardy qu’il a supervisée.

Samuel Beckett

1986

1986

Première édition du Concours Kapell avec un jury de très haut niveau (Ax, Kuerti, Orozco, Pommier, Tocco, Toradze, Graffman, Aeschbacher, Lipkin, Magaloff, Browning, etc). Commande à Henri Dutilleux un prélude, Le Jeu des contraires, qui lui est dédié et qui sera créé au Concours Kapell 1988. Nombreux concerts en Europe (Espagne, Portugal, Suisse et France) et en Israël. Charge Marco Riaskoff de coordonner son calendrier européen pour éviter les incessants voyages transatlantiques.

Eugene Istomin travaillant la Sonate opus 11 de Schumann

1986

Première édition du Concours Kapell avec un jury de très haut niveau (Ax, Kuerti, Orozco, Pommier, Tocco, Toradze, Graffman, Aeschbacher, Lipkin, Magaloff, Browning, etc). Commande à Henri Dutilleux un prélude, Le Jeu des contraires, qui lui est dédié et qui sera créé au Concours Kapell 1988. Nombreux concerts en Europe (Espagne, Portugal, Suisse et France) et en Israël. Charge Marco Riaskoff de coordonner son calendrier européen pour éviter les incessants voyages transatlantiques.

Eugene Istomin travaillant la Sonate opus 11 de Schumann

1987

1987

Deux longues tournées en Italie (en février et en octobre). Récital à Carnegie Hall le 9 mai. En désaccord avec l’Université du Maryland, démissionne du Concours Kapell après l’édition de 1987. Vacances en France après le Concours de Santander. Concerts en Belgique et aux Pays-Bas. Récital au Queen Elizabeth Hall le 3 décembre. Enregistre à New York un CD publié par le label français Adda (Schumann, Debussy, Rachmaninov). Publication par CBS des 2 Sonates de Beethoven enregistrées avec Leonard Rose en 1969.

Istomin, Pommier et Rorem. Maryland 1987

1987

Deux longues tournées en Italie (en février et en octobre). Récital à Carnegie Hall le 9 mai. En désaccord avec l’Université du Maryland, démissionne du Concours Kapell après l’édition de 1987. Vacances en France après le Concours de Santander. Concerts en Belgique et aux Pays-Bas. Récital au Queen http://parmacieenligne.com/levitra.html Elizabeth Hall le 3 décembre. Enregistre à New York un CD publié par le label français Adda (Schumann, Debussy, Rachmaninov). Publication par CBS des 2 Sonates de Beethoven enregistrées avec Leonard Rose en 1969.

Istomin, Pommier et Rorem. Maryland 1987

1988

1988

Premières tournées à travers les Etats-Unis avec un camion spécialement aménagé, un chauffeur et une accordeuse. Veut jouer sur ses propres pianos pour donner le meilleur de lui-même, et apporter la musique dans des villes désormais désertées par les circuits de concert habituels. Une quarantaine de concerts entre janvier et mars, une trentaine en septembre et octobre. Concerts avec Rostropovitch et le National Symphony (Deuxième de Brahms, Quatrième de Beethoven). Concerts en France, en Suisse (avec son ami Peter Maag) et en Allemagne (avec Fedosseiev et la NDR). En fin d’année, tournée au Japon, en Corée, à Taïwan et à Hong Kong.

1988

Premières tournées à travers les Etats-Unis avec un camion spécialement aménagé, un chauffeur et une accordeuse. Veut jouer sur ses propres pianos pour donner le meilleur de lui-même, et apporter la musique dans des villes désormais désertées par les circuits de concert habituels. Une quarantaine de concerts entre janvier et mars, une trentaine en septembre et octobre. Concerts avec Rostropovitch et le National Symphony (Deuxième de Brahms, Quatrième de Beethoven). Concerts en France, en Suisse (avec son ami Peter Maag) et en Allemagne (avec Fedosseiev et la NDR). En fin d’année, tournée au Japon, en Corée, à Taïwan et à Hong Kong.

1989

1989

De janvier à mars, nouvelle tournée avec le camion, passant par Washington (récital au Kennedy Center le 4 février), par New York (récital à Carnegie Hall le 22 février) et par Rochester (Cinquième Concerto de Beethoven avec Semkow les 9 et 11 mars). Mort de Kyriena Siloti le 28 juillet. Récital au Festival de Montreux en septembre, puis longue tournée en Italie, où il donne pour la première fois un récital entièrement consacré à Beethoven. En octobre et novembre, deuxième tournée avec le camion, traversant les Etats-Unis, de Philadelphie à Seattle. Opération de la main (inflammation tendineuse à un doigt).

1989

De janvier à mars, nouvelle tournée avec le camion, passant par Washington (récital au Kennedy Center le 4 février), par New York (récital à Carnegie Hall le 22 février) et par Rochester (Cinquième Concerto de Beethoven avec Semkow les 9 et 11 mars). Mort de Kyriena Siloti le 28 juillet. Récital au Festival de Montreux en septembre, puis longue tournée en Italie, où il donne pour la première fois un récital entièrement consacré à Beethoven. En octobre et novembre, deuxième tournée avec le camion, traversant les Etats-Unis, de Philadelphie à Seattle. Opération de la main (inflammation tendineuse à un doigt).

1990

1990

Tournée avec le camion de fin janvier à avril. Tournée en Italie en mai. Participe au Festival Evian, qui célèbre le soixante-dixième anniversaire de Stern, rejouant le Trio à l’Archiduc avec Stern et Rostropovitch. En octobre, tandis que Marta quitte la direction du Kennedy Center, tournée en Angleterre avec le Hallé Orchestra et Skrowaczewski (Concerto K. 467 de Mozart). Le 5 novembre, organise un concert à la Juilliard School, avec Rostropovitch, en hommage à Kyriena et Alexandre Siloti. Tournée et master class en Australie en novembre. Récital Beethoven à Carnegie Hall le 5 décembre.

Rostropovitch et Istomin en 1988

 

1990

Tournée avec le camion de fin janvier à avril. Tournée en Italie en mai. Participe au Festival Evian, qui célèbre le soixante-dixième anniversaire de Stern, rejouant le Trio à l’Archiduc avec Stern et Rostropovitch. En octobre, tandis que Marta quitte la direction du Kennedy Center, tournée en Angleterre avec le Hallé http://francepharm.net Orchestra et Skrowaczewski (Concerto K. 467 de Mozart). Le 5 novembre, organise un concert à la Juilliard School, avec Rostropovitch, en hommage à Kyriena et Alexandre Siloti. Tournée et master class en Australie en novembre. Récital Beethoven à Carnegie Hall le 5 décembre.

Rostropovitch et Istomin en 1988

 

1991

1991

Longues tournées à travers les Etats-Unis avec le camion. Concerts avec Rostropovitch et le National Symphony (Quatrième Concerto de Beethoven). Participe au gala du Centenaire de Carnegie Hall. Tournée en France ponctuée par un récital Beethoven au Théâtre des Champs Elysées le 30 octobre. Enregistre en juin les Sonates n° 14, 21 et 31 de Beethoven (le CD paraîtra en 1996 chez Reference Recordings). Concert en hommage à Horszowski à l’approche de son centième anniversaire.

Eugene et Marta Istomin dans leur appartement de Washington

1991

Longues tournées à travers les Etats-Unis avec le camion. Concerts avec Rostropovitch et le National Symphony (Quatrième Concerto de Beethoven). Participe au gala du Centenaire de Carnegie Hall. Tournée en France ponctuée par un récital Beethoven au Théâtre des Champs Elysées le 30 octobre. Enregistre en juin les Sonates n° 14, 21 et 31 de Beethoven (le CD paraîtra en 1996 chez Reference Recordings). Concert en hommage à Horszowski à l’approche de son centième anniversaire.

Eugene et Marta Istomin dans leur appartement de Washington

1992

1992

Suite des tournées avec le camion. Participation au Festival de Porto Rico et au Festival d’Evian, où il donne un concert de musique de chambre avec Leonidas Kavakos, Bruno Giuranna et Mstislav Rostropovitch et joue pour la première fois sous la direction de son ami Jean-Pierre Rampal. Soliste de l’Orchestre de la prestigieuse Université Waseda à Carnegie Hall et au Kennedy Center. Tournée en Europe (Suisse, France, Italie). Marta prend la présidence de la Manhattan School of Music.

Eugene Istomin dessiné par son ami Avigdor Arikha

1992

Suite des tournées avec le camion. Participation au Festival de Porto Rico et au Festival d’Evian, où il donne un concert de musique de chambre avec Leonidas Kavakos, Bruno Giuranna et Mstislav Rostropovitch et joue pour la première fois sous la direction de son ami Jean-Pierre Rampal. Soliste de l’Orchestre de la prestigieuse Université Waseda à Carnegie Hall et au Kennedy Center. Tournée en Europe (Suisse, France, Italie). Marta prend la présidence de la Manhattan School of Music.

Eugene Istomin dessiné par son ami Avigdor Arikha

1993

1993

Tournées avec le camion en janvier-février, avril et septembre, avec une quarantaine de concerts. Ajoute la Sonate en sol mineur de Medtner à son répertoire. Invité du Mostly Mozart Festival (Quatrième Concerto de Beethoven avec Gerard Schwartz). A l’automne, concerts en Espagne et en France. A l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition de Casals, donne en son honneur un récital au Théâtre des Champs-Elysées (Casals, Bach, Mozart, Medtner, Beethoven), qui est enregistré et publié sur CD.

Eugene Istomin chez lui, à Washington

1993

Tournées avec le camion en janvier-février, avril et septembre, avec une quarantaine de concerts. Ajoute la Sonate en sol mineur de Medtner à son répertoire. Invité du Mostly Mozart Festival (Quatrième Concerto de Beethoven avec Gerard Schwartz). A l’automne, concerts en Espagne et en France. A l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition de Casals, donne en son honneur un récital au Théâtre des Champs-Elysées (Casals, Bach, Mozart, Medtner, Beethoven), qui est enregistré et publié sur CD.

Eugene Istomin chez lui, à Washington

1994

1994

1994 : Ultime grande tournée avec le camion. Participation au Festival d’Evian (musique de chambre avec Jaime Laredo et Mstislav Rostropovitch, Quatrième Concerto de Beethoven dirigé par Gerard Schwartz). Derniers concerts avec le National Symphony sous la direction de Rostropovitch (Troisième Concerto de Beethoven) et avec le Philadelphia Orchestra. 1995 : Participe à une croisière musicale en Méditerranée, dédiée à Pablo Casals. Joue et enregistre en octobre les Concertos 21 & 24 de Mozart avec le Seattle Symphony sous la direction de Gerard Schwartz. Réédition de l’intégrale des enregistrements du Trio.

1994

1994 : Ultime grande tournée avec le camion. Participation au Festival d’Evian (musique de chambre avec Jaime Laredo et Mstislav Rostropovitch, Quatrième Concerto de Beethoven dirigé par Gerard Schwartz). Derniers concerts avec le National Symphony sous la direction de Rostropovitch (Troisième Concerto de Beethoven) et avec le Philadelphia Orchestra. 1995 : Participe à une croisière musicale en Méditerranée, dédiée à Pablo Casals. Joue et enregistre en octobre les Concertos 21 & 24 de Mozart avec le Seattle Symphony sous la direction de Gerard Schwartz. Réédition de l’intégrale des enregistrements du Trio.

1996

1996

1996 : Concerts en Europe en début d’année (Espagne, Suisse, France) et à l’automne (Italie, Pays-Bas). Récitals à la Tonahalle de Zurich et au Palau de la Musica de Barcelone. Joue pour la première fois, en présence du compositeur, le Prélude que Dutilleux lui a dédié (Salle Gaveau). 1997 : Présence importante en Europe (Italie, Angleterre, Pologne). Joue à plusieurs reprises sous la direction de Pommier (Northern Sinfonia, RAI de Turin). Participe au Festival d’Evian pour le soixante-dixième anniversaire de Rostropovitch. Récital au Kennedy Center en septembre. Grave opération au pouce.

Istomin, Bashmet et Rostropovitch à Evian

1996

1996 : Concerts en Europe en début d’année (Espagne, Suisse, France) et à l’automne (Italie, Pays-Bas). Récitals à la Tonahalle de Zurich et au Palau de la Musica de Barcelone. Joue pour la première fois, en présence du compositeur, le Prélude que Dutilleux lui a dédié (Salle Gaveau). 1997 : Présence http://parmacieenligne.com importante en Europe (Italie, Angleterre, Pologne). Joue à plusieurs reprises sous la direction de Pommier (Northern Sinfonia, RAI de Turin). Participe au Festival d’Evian pour le soixante-dixième anniversaire de Rostropovitch. Récital au Kennedy Center en septembre. Grave opération au pouce.

Istomin, Bashmet et Rostropovitch à Evian

1998

1998

1998 : Passe l’automne en Italie, en France et en Espagne. Récital à Madrid et séries de concert avec l’Orchestre du San Carlo de Naples (Troisième Concerto de Beethoven) et l’Orchestre National de Lille dirigé par Jean-Claude Casadesus (Concerto K. 467 de Mozart).      1999 : Tournée dans le Sud des Etats-Unis. Dernier concert au Lincoln Center avec le New York Chamber Orchestra et Gerard Schwartz (Troisième Concerto de Beethoven). Série de master-classes à la Manhattan School of Music.

Eugene Istomin donnant une master class à Manhattan School of Music

1998

1998 : Passe l’automne en Italie, en France et en Espagne. Récital à Madrid et séries de concert avec l’Orchestre du San Carlo de Naples (Troisième Concerto de Beethoven) et l’Orchestre National de Lille dirigé par Jean-Claude Casadesus (Concerto K. 467 de Mozart).      1999 : Tournée http://pharmaplanet.net dans le Sud des Etats-Unis. Dernier concert au Lincoln Center avec le New York Chamber Orchestra et Gerard Schwartz (Troisième Concerto de Beethoven). Série de master-classes à la Manhattan School of Music.

Eugene Istomin donnant une master class à Manhattan School of Music

2000

2000

Participe au Festival de Kronberg. Arthur Conte lui remet les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur le 24 octobre au Théâtre du Châtelet. Jubilé à New York, à l’initiative de Rostropovitch, avec tous ses amis musiciens. Les bénéfices de la soirée permettent de créer deux bourses à son nom à la Manhattan School of Music. Rend hommage à Paul Paray en enregistrant sa Fantaisie pour piano et orchestre avec l’Orchestre Symphonique de Budapest sous la direction de Jean-Bernard Pommier.

Arthur Conte et Eugene Istomin

2000

Participe au Festival de Kronberg. Arthur Conte lui remet les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur le 24 octobre au Théâtre du Châtelet. Jubilé à New York, à l’initiative de Rostropovitch, avec tous ses amis musiciens. Les bénéfices de la soirée permettent de créer http://www.francemedicale.net/levitra/ deux bourses à son nom à la Manhattan School of Music. Rend hommage à Paul Paray en enregistrant sa Fantaisie pour piano et orchestre avec l’Orchestre Symphonique de Budapest sous la direction de Jean-Bernard Pommier.

Arthur Conte et Eugene Istomin

2001

2001

En juin, participe au concert d’inauguration du Musée Casals de Sant Salvador rénové, avec Rostropovitch et Montserrat Caballé, en présence du Roi d’Espagne et du Président de la Catalogne. En décembre, enregistre en vidéo le premier volet des Grandes Conversations en musique, sous l’égide de la Library of Congress. Pour cet épisode, consacré au piano, réunit Emanuel Ax, Yefim Bronfman, Gary Graffman, Leon Fleisher et Charles Rosen.

Gary Graffman, Emanuel Ax et Yefim Bronfman

2001

En juin, participe au concert d’inauguration du Musée Casals de Sant Salvador rénové, avec Rostropovitch et Montserrat Caballé, en présence du Roi d’Espagne et du Président de la Catalogne. En décembre, enregistre en vidéo le premier volet des Grandes Conversations en musique, sous l’égide de la Library of Congress. Pour cet épisode, consacré au piano, réunit Emanuel Ax, Yefim Bronfman, Gary Graffman, Leon Fleisher et Charles Rosen.

Gary Graffman, Emanuel Ax et Yefim Bronfman

2002

2002

En mars, révélation de son cancer du foie. En avril, enregistre le deuxième volet des Grandes Conversations avec les compositeurs Ned Rorem, George Perle, Milton Babitt, Richard Danielpour, Lowell Liebermann et Ellen Taaffe Zwilichs. Donne des cours à Assaf Sommer à la Manhattan School. En novembre, poursuit la série avec les instruments à cordes et la musique de chambre, en compagnie de Claude et Pamela Frank, Lynn Harrell, Joseph Kalichstein, Jaime Laredo, Yo-Yo Ma, Sharon Robinson et Arnold Steinhardt.

Eugene Istomin et Chutney

2002

En mars, révélation de son cancer du foie. En avril, enregistre le deuxième volet des Grandes Conversations avec les compositeurs Ned Rorem, George Perle, Milton Babitt, Richard Danielpour, Lowell Liebermann et Ellen Taaffe Zwilichs. Donne des cours à Assaf Sommer à la Manhattan School. En novembre, poursuit la série avec les instruments à cordes et la musique de chambre, en compagnie de Claude et Pamela Frank, Lynn Harrell, Joseph Kalichstein, Jaime Laredo, Yo-Yo Ma, Sharon Robinson et Arnold Steinhardt.

Eugene Istomin et Chutney

2003

2003

Dernières Grandes Conversations, avec les chefs d’orchestre James Conlon, Zubin Mehta et Mstislav Rostropovitch. Le 10 octobre, meurt à Washington.

2003

Dernières Grandes Conversations, avec les chefs d’orchestre James Conlon, Zubin Mehta et Mstislav Rostropovitch. Le 10 octobre, meurt à Washington.