Réaffirme sa volonté d’être un ambassadeur culturel, proposant d’aller jouer en Chine. Malgré l’appui de Malraux, le Département d’Etat refuse. En janvier et février, récitals à Boston et à Paris. Le Trio se produit à Washington pour l’inauguration du Kennedy Center, puis fait une tournée au Japon. Joue à l’ONU le Concerto BWV 1064 de Bach avec Serkin et Horszowski sous la direction de Casals. Mort de son père, le 15 novembre. Une semaine plus tard, donne un récital à Carnegie Hall. Le New York Times publie un portrait sous le titre : « Istomin: ‘J’aime être seul’».

Eugene Istomin entre ses parents

Réaffirme sa volonté d’être un ambassadeur culturel, proposant d’aller jouer en Chine. Malgré l’appui de Malraux, le Département d’Etat refuse. En janvier et février, récitals à Boston et à Paris. Le Trio se produit à Washington pour l’inauguration du Kennedy Center, puis fait une tournée au Japon. Joue à l’ONU le Concerto BWV 1064 de Bach avec Serkin et Horszowski sous la direction de Casals. Mort de son père, le 15 novembre. Une semaine plus tard, donne un récital à Carnegie Hall. Le New York Times publie un portrait sous le titre : « Istomin: ‘J’aime être seul’».

Eugene Istomin entre ses parents