L’univers d’Eugène Istomin

Les plus grands interprètes, Adolf Busch, Pablo Casals, Bruno Walter, le reconnurent comme un des leurs. Se considérant comme un homme avant d’être un musicien, passionné d’art et de littérature, engagé dans la vie politique, il a refusé de faire des concessions au marketing et au star system. Cela ne l’a pas empêché de mener une immense carrière, riche de plus de quatre mille concerts. Son activité en musique de chambre a parfois occulté son activité de soliste, mais la publication récente de l’intégrale de ses enregistrements de concertos et de piano solo achève de lui redonner sa place parmi les plus grands pianistes du vingtième siècle.

«Depuis toujours, je n’ai jamais eu le moindre doute sur le fait que je suis un musicien et que cela ne changerait jamais. La musique était mon identité, c’était moi. Je ne pourrais pas vivre sans musique. Je ne me suis jamais dit : « Tu es la musique » mais plutôt « Tu es, peu importe si elle est infinitésimale, tu es une partie de la musique. C’est ce que tu es. Tu ne peux imaginer y renoncer ». »
Eugene Istomin

Articles à la une

Carrière années 50

Les années 50 furent pour Eugene Istomin un moment d’irrésistible ascension, presque linéaire, qui s’acheva symboliquement par l’enregistrement du Concerto de Schumann avec Bruno Walter, en janvier 1960.

Continuer à lire

Kennedy

J’ai eu l’honneur de jouer à la Maison Blanche en 1962 pour le président Kennedy. C’était une grande soirée en l’honneur d’André Malraux et de la venue en Amérique de La Joconde, qui allait être exposée à Washington.

Continuer à lire

Rachmaninov

Rachmaninov fut pour lui un modèle, un idéal inaccessible. C’est le pianiste et le compositeur qu’il a eu le sentiment de comprendre le plus profondément, celui dont il a le plus parlé, celui dont il a plaidé la cause avec le plus d’éloquence.

Continuer à lire
«La musique est une construction qui mobilise toute notre conscience. C’est un langage – mélodie, harmonie, rythme, inflexions – qui est mis en forme, et chaque phrase évoque a une signification complète, beaucoup plus riche qu’avec des mots. Un pianiste doit être un acteur, un architecte, un acrobate, un prédicateur, et un poète.»
Eugene Istomin

Musique

Coffret Sony 2

Eugene Istomin – The Concert and Solo Recordings

Format: Audio CD, 12 disques, Box set (11 Dec. 2015)

Label: Sony Music Classical

ASIN: B00UOFCPQI

Extrait: Brahms – Concerto n°2 1er-mouvement – Istomin Ormandy – 1965

Acheter

«L’imperfection n’est pas acceptable aujourd’hui. C’est ironique et tragique ! Nous ne pouvons quasiment pas accepter de fausses notes. J’appelle ça la pollution de la perfection ! Cela empoisonne l’inspiration. J’ai entendu Schnabel et Kreisler jouer des millions de fausses notes. Et pour quelques minutes de sublime beauté, c’était beaucoup plus beau qu’un concert avec toutes les bonnes notes.»
Eugene Istomin

Video

Chopin, Scherzo n°1 opus 20. Eugene Istomin

Eugene Istomin plays Chopin’s Scherzo n° 1 in B minor opus 20. Festival de Montreux, 27 septembre 1989